Démarche à suivre pour créer une SASU

SASU est une société par action simplifiée unipersonnelle. Pour créer une entreprise de forme juridique SASU, il y a des règles à suivre. Découvrez-les dans cet extrait. 

Documents nécessaires à la création d’une SASU

Pour donner un statut juridique SASU à votre entreprise, vous devez constituer un dossier contenant certains documents. Allez sur ce site pour en savoir plus. Ledit dossier doit contenir un exemplaire des statuts de la SASU signe et daté. Vous devez aussi insérer dans le dossier une attestation de dépôt des fonds et le règlement des frais de greffe. 

Par ailleurs, si le dirigeant de la société est une personne physique, elle fournira une copie de sa carte d’identité, une attestation de filiation ainsi qu’une déclaration sur l’honneur de non-condamnation. Quant aux personnes morales, un extrait d’immatriculation au registre de commerce et des commerces est requis. 

 Avantages et inconvénients du SASU 

La SASU à beaucoup d’avantages. Le président de la SASU est assimilé et salarié. Les statuts d’une société SASU sont rédigés par l’associé lui-même. Il est donc le seul à pouvoir établir le fonctionnement de sa société. Seule l’associé prend les décisions. Le dirigeant de la SASU n’apporte que des recommandations à l’unique associé. De plus, le capital social à déposer est libre et sans aucune limite minimum. Étant associé SASU, vous n’avez aucune cotisation sociale à déposer.

Comme inconvénients, on note deux types d’inconvénients. La SASU exige de la part de l’associé de nommer un commissaire aux comptes sous condition. Il faut que le bilan de la société dépasse les 1 million d’euros. Il doit aussi nommer ce commissaire aux si le capital social de la société hors taxes est supérieur à 2 million et si la société comporte au moins vingt salariés. Le second inconvénient est qu’il faut faire appel à un professionnel pour rédiger les statuts, ce qui entraîne des frais supplémentaires.

A lire :   Les différentes positions sur la guerre en Ukraine